Comment tirer profit de la biodiversité ?

Lire l'histoire

Photo de Steven Estes provenant de Unsplash

Les solutions sont dans la nature

La biodiversité, c’est la diversité de la vie, qu’elle soit terrestre ou océanique, dans son ensemble, dans ce qui la relie avec les autres êtres vivants. Faisant partie de cette biodiversité, nous devons plus que jamais nous mobiliser pour la préserver. Et si je vous disais que la meilleure façon de la protéger et de l’aider, c’est de l’exploiter ?

En cette journée de la biodiversité, la FAO aborde le thème « les solutions sont dans la nature » de façon à nous sensibiliser sur ce qu’elle fait pour nous. De mon côté, je vous explique comment tirer profit de ce qu’elle nous offre et, par conséquent, assurer sa durabilité.

 

Photo de Ishan @seefromthesky provenant de Unsplash

Océans et sécurité alimentaire

Environ trois milliards de personnes dépendent de la biodiversité des écosystèmes marins pour se nourrir, dont un milliard comme principale source de protéine. Elle maintient un équilibre entre les espèces qui assure une sécurité alimentaire à des milliards de personnes. Nos actions ont aussi un impact sur la quantité de poissons disponible puisque 80 % des espèces pêchées sont malheureusement surexploité.

Les changements climatique dans les océans influencent la survie des organismes qui s'y trouvent comme les phytoplanctons dont certains tendent à décliner alors que d'autres plus toxiques tendent à augmenter. Ces planctons servent de nourriture aux animaux marins que nous consommons. Une certaine espèce d'ailleurs prolifère sur les coraux morts et cause des intoxications alimentaires dans des régions tropicales.

 

Tirer profit des Océans

Pour supporter la protection des espèces qu’elle nous offre et maintenir leur habitat en santé, on doit encourager la pêche durable et protéger les océans. Sachant qu'elle absorbe le quart du CO2 que l'on produit et que cela a comme impact d'acidifier les écosystèmes marins, on se doit de réduire notre pollution atmosphérique et de réduire notre pollution par le plastique, deux facteurs qui font un génocide sur les espèces aquatiques.

 

Photo de Boris Smokrovic provenant de Unsplash

Pollinisateurs et Agriculture

Ayant approfondi le sujet dans mon article « Bee engaged pour les abeilles », je vais faire court pour cette section. Les pollinisateurs aident au rendement et même à la production de plusieurs fruits et plantes que nous consommons. 84 % de nos cultures servant à notre consommation sont dépendant des pollinisateurs pour augmenter le rendement. Certains aliments ne seraient donc pas produits en assez grande quantité et même ne seraient pas produits du tout, puisque certaines plantes sont entièrement dépendantes de ces êtres vivants pour leur reproduction.

 

Tirer profit des pollinisateurs

Collaborer avec les pollinisateurs permet d’augmenter les productions et assurer la survie de certaines denrées telles le café, la pomme et les fraises. Dans la docu-série Netflix Rotten, des apiculteurs collaborent avec des agriculteurs pour aider la pollinisation de leur culture, mais aussi pour aider les abeilles à avoir une belle quantitée de fleurs à butiner. Petit fait intéressant, une seule abeille butine 7 000 fleurs par jour !

 

Photo de Scott Walsh provenant de Unsplash

Écosystèmes et protection contre les zoonoses

Les zoonoses sont des infections ou des virus qui se transmettent entre les humains et les animaux, tel la rage, l’Ébola et même l’E. coli. Pour vous mettre en contexte, la nature a deux façons de « gérer » ces maladies ; la dilution et l’effet tampon. La dilution suggère de maintenir une variété d’espèces pour que les maladies rencontrent un hôte dans lequel il ne peut prospérer et ainsi diminuer les chances de se propager. L’effet tampon, lui, voudrait que la maladie rencontre un hôte avec une diversité génétique lui permettant de s’y adapter et d’y résister. La perte de la biodiversité diminue les écosystèmes qui nous séparent de ses hôtes et qui ralentit sa progression jusqu'à nous. Nous sommes donc plus à risques de contracter de nouvelles maladies et ce, de façon inattendue.

 

Tirer profit des écosystèmes

Si l’on tient compte que 60 % des pathologies émergentes sont considérées comme zoonotiques, la perte de la biodiversité est un enjeu important sur les pandémies. En la protégeant, on s’assure de maintenir les facteurs de gestion des pathogènes et diminuer les risques de pandémies. Pour vous donner un exemple actuel autre que le Covid-19, l'Ébola, qui a comme hôte des primates, s'est propagé à cause la déforestation qui réduit les intermédiaires entre ces animaux.

 

Photo de Vincent van Zalinge de Unsplash

Nature et science

La nature inspire les créations humaines et nous permet de nous surpasser dans tous les domaines de la science. L’inventeur du velcro a tiré son idée des fleurs de bardanes qui sont difficiles à retirer lorsqu’elles se retrouvent sur nos vêtements. La forme du système de train Shinkansen au japon créait une problématique de son que les ingénieurs ont résolue en s’inspirant du bec du martin-pêcheur.

 

Tirer profit de la nature

Le biomimétiste n’est qu’une infime partie de ce que la nature peut nous apporter puisqu'elle a aussi son rôle dans la médecine, la santé ou le climat. Elle a encore beaucoup à nous apprendre.

Il est à notre avantage de prendre soin de la biodiversité et de se battre pour la conserver, si l’on veut continuer de tirer profit de ce qu’elle a à nous offrir. La nature a assez donné sans rien avoir en retour, il est temps de collaborer avec elle.

 

Bibliographie

UICN. Changement climatique et biodiversité dans l'outre-mer européen. Repéré à https://www.cbd.int/islands/doc/idr/Climate%20Change%20and%20Biodiversity%20in%20EU%20overseas%20entities/Reunion%20publication-fr.pdf

Ocean and climate platform. La biodiversité marine en déclin. Repéré à https://ocean-climate.org/?page_id=2031

Fao. Pêche, aquaculture, océans et mers. Repéré à http://www.fao.org/sustainable-development-goals/overview/fao-and-post-2015/fisheries-aquaculture-and-oceans/fr/

Sustainability for all. World biodiversity day, our stability is grounded in nature. Repéré à https://www.activesustainability.com/environment/world-biodiversity-day/

Québec. La maladie de Lyme. Repéré à https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/maladie-de-lyme/

UNESCO. International day for biological diversity. Repéré à https://en.unesco.org/commemorations/biodiversityday

CBD. Theme for the international day for biological diversity. Repéré à https://www.cbd.int/doc/notifications/2020/ntf-2020-007-idb-en.pdf

Bloomberg. 14 smarts invention inspired by nature : Biomimicry. Repéré à https://www.bloomberg.com/news/photo-essays/2015-02-23/14-smart-inventions-inspired-by-nature-biomimicry

ASK Nature. Shinkansen train. Repéré à https://asknature.org/idea/shinkansen-train/

Bibliographie

Commentaires
Merci! Nous avons bien reçu votre commentaire. Celui-ci apparaîtra après une vérification de notre équipe.
Oops! Il semble qu'il y ait eut une erreur, veuillez réessayer plus tard.

Les dernières pages

Votre Carnet Éco

Le Carnet Éco, c’est mon recueil, mon « Little Green Book » personnel que je vous partage en ligne. Ce sont mes expériences, mes coups de cœurs, mon parcours toujours en évolution pour atteindre un mode de vie le plus écoresponsable qui soit.
Libre à vous de vous en inspirer et de le partager, car il est maintenant Votre Carnet Éco.